Image d'un coucher de soleil avec une personne en position de méditation
Le fait de porter son attention de façon intentionnelle sur la vie qui se déploie moment après moment, sans jugement
Jon Kabat-Zinn

Pleine conscience

Il nous arrive souvent de faire plusieurs choses en même temps, de ne pas être attentif à ce que nous sommes en train de faire ou de réagir de façon impulsive à des sollicitations, … sans même en avoir conscience.

Dans ces situations, nous pouvons être comme « absent » à notre vie, fonctionnant selon un mode que nous pouvons qualifier de mode « pilote automatique » ou de mode « FAIRE ».

Par exemple, lorsque nous sommes en colère ou triste, nous avons spontanément tendance à nous identifier totalement à ces états d’âme et à considérer comme des vérités les pensées qui les accompagnent (« je n’y arriverai jamais »,… « je suis nul »,…)… on peut dire que dans ces moments, nous « sommes colère » ou que nous « sommes tristesse »… ou que la colère ou la tristesse prennent toute la place de notre « espace »  mental tout en colorant toutes nos pensées.

La pratique de la pleine conscience nous invite à remettre cela en perspective, à considérer que la colère ou la tristesse dans cet exemple, bien que n’étant pas niées, ne sont qu’une petite partie de ce que nous sommes à cet instant et que nous « ne sommes pas colère ou tristesse », mais que nous ressentons de la colère ou de la tristesse tout en étant bien plus que cela. Ces événements mentaux sont un peu comme des nuages traversant le ciel, bien que présents DANS le ciel, ils ne SONT PAS le ciel…

Ainsi, la pratique de la Pleine Conscience nous propose :

  • d’aborder l’instant présent avec un esprit curieux, ouvert, bienveillant et non jugeant, accueillant ce qui se passe en nous en terme de sensations corporelles, de pensées et d’émotions tant agréables, que neutres ou désagréables et d’observer ces événements pour ce qu’ils sont …de simples événements transitoires.
  • de rencontrer et d’accueillir nos schémas de fonctionnement automatiques et de choisir de suivre ces schémas ou pas.
  • de nous reconnecter à nos valeurs et d’agir dans le respect de ces valeurs.

Dans ce mode « ÊTRE », c’est toute la relation que nous entretenons avec ces événements et ces schémas automatiques qui est modifiée, nous permettant de nous en libérer et de prendre réellement notre vie en main, d’en devenir acteur.

En développant la présence de l’instant, la pleine conscience invite à la connaissance de soi, au développement personnel et au calme intérieur.